Association

L'Esparge

< 2018

Samedi 10 mars

3ème circuit Donzelli en Meuse

> Voir le programme

Á la première étape, en l'église de Belleville placée sous le vocable de Saint-Sébastien, nos guides nous ont décrit et fait admirer les magnifiques fresques religieuses de l’avant-chœur et du chœur.

Réalisées en 1939, imitant parfaitement le style mosaïque byzantin, rehaussées d'ors et de couleurs, elles couvrent le moindre centimètre carré et sont le reflet du travail de Duilio Donzelli (et de ses fils) alors au sommet de son Art, ultime testament de sa présence en Meuse avant d'être obligé de fuir à Valence lors de la déclaration de guerre, étant d'origine italienne.
L'arc de l’avant-chœur décoré du commencement et de la fin de vie du Christ, l'alpha et l'oméga, marquent l'entrée du chœur où toute la symbolique de l'Église est représentée :
Le Christ Pentocrator domine 11 des 12 apôtres, (il y manque Judas), des anges, les Saints Évangélistes ou les blasons et devises de la papauté (Pie X et Pie XI) et de l'évêché de Verdun (Mgr. Ginisty).
Tout est remarquable, jusqu'aux soubassements des murs couverts de draperies peintes en trompe-l’œil.

Rue Haumont et au quai Saint-Airy nous avons découvert les monuments, statues et superbes mosaïques réalisées dans un style plus anguleux par Dante Donzelli, fils de Duilio ; ces oeuvres nous ont rappelé qu'aux Vième et VIIème siècles Verdun possédait de très nombreuses églises et abbayes dont Saint-Airy, Saint-Bénedict ou Saint-Norbert furent les commanditaires. Leur bon état de conservation malgré les intempéries est vraiment signe de leur grande qualité de réalisation, souhaitons que les années à venir les préservent pour les futures générations.

L'après-midi fut consacré aux œuvres de Dante Donzelli conservées au Trésor Sacré de la cathédrale ; sur les reliquaires ou les plaques sculptées en bas-relief aimablement mis à notre disposition, nous avons pu admirer la finesse des visages ou des drapés sculptés dans des bois d'essences multiples et dont les dessins se retrouvent dans les illustrations des livrets consacrés à la vie des Saints détenus par la bibliothèque Études dont les portes nous ont été gentiment ouvertes.

Á peine détachés de ces objets magnifiques, nos yeux ont été ébahis à la vue des extraordinaires vêtements liturgiques d'apparat des évêques et chanoines de Verdun, précieusement abrités depuis parfois plusieurs siècles au sein du palais épiscopal.
Notre voyage s'est achevé au pied de la statue de Saint-Saintin en haut de la Côte Saint-Barthélémy où nos guides nous ont conté la légende de celui qui fut un des Saints fondateurs de Verdun.
Aujourd'hui la sculpture faite par Duilio Donzelli présente quelques inquiétants signes de vandalisme.

Un bon chocolat chaud offert par l'Esparge a revigoré tous les participants avant que nous séparions ravis de cette journée découverte.