Association

L'Esparge

< Retour

L'émouvante histoire du monument du point X

Mina Fischer a 18 ans lorsque la Grande Guerre la sépare de son fiancé, René Tronquoy.
Affecté au 67ème RI avec le grade de lieutenant, ce dernier participe aux combats des Hauts de Meuse, aux Eparges, où il est porté disparu le 20 février 1915.
La nouvelle de cette disparition est une épreuve douloureuse pour Mina qui s’est engagée dans le Service de santé comme ambulancière, puis infirmière.
Malgré tous ses efforts pour retrouver la trace de son fiancé, son attente mêlée d’espoir durera huit longues années jusqu’au jour où elle reçoit le jugement définitif de la mort de René, en mai 1923, avec la mention « porté disparu aux Eparges et décoré de la Croix de Guerre avec étoile de bronze ».

En 1925, Mina Fischer épouse un grand blessé de guerre : le comte Antoine de Cugnac. La même année, sur la Crête des Eparges, elle érige un monument qu’elle a sculpté de ses mains.
Au centre du haut relief en pierre, elle a représenté le lieutenant René Tronquoy entouré de ses hommes.

Mina Fischer devant sa sculpture

Jusqu’à sa mort en 1982, la comtesse de Cugnac viendra rendre hommage à « Ceux qui n’ont pas de tombe » au cours d’une cérémonie au Point X qu’elle a instaurée les lundis de Pentecôte et qui perdure encore de nos jours.

Copyright © 2020 L'Esparge